Accueil > Organisez > Histoire et Culture > Distilleries

La Sucrerie le Galion

Canne bleue

97220 Trinité Tél : 05 96 58 20 65 - Fax : 05 96 58 42 43

La dernière sucrerie en activité à la Martinique produit bien sur du sucre roux mais fabrique aussi un rhum appelé Grand Arome.
Elle a été créée en 1865 sur le Domaine de Grand-Fond.
En 1865, Eugène Eustache, ancien négociant, décide d’installer une usine à sucre moderne sur le domaine de grand Fond, déjà centre important de la canne à Trinité.

C’est aujourd’hui la seule unité sucrière de l’île encore en activité.
La récolte se déroule de Mars à Juin. Pendant cette période, l’usine peut-être vistée à la demande. Habitation Le Galion Célèbre Habitation datant du XVIIème siècle, elle peut-être visitée à la demande.
Elle est aussi le cadre privilégié de tournage pour de nombreux fims.

La culture de la canne
Les plants de canne sont plantés par boutures.
Elles sont enterrées et donnent des bourgeons qui se développent en tiges. La coupe de la canne à sucre se fait chaque année de mars à juin.
C’est une étape importante pour la bonne qualité du rhum.
Pour faciliter la coupe, les champs de canne seront brûlés parcelle par parcelle afin de les débarrasser des insectes, serpents et autres parasites et offrir aux coupeurs un meilleur confort de travail.
Pour que la canne conserve toutes ses qualités, il faut que le broyage se fasse dans un délai de 24h pour une coupe mécanique et 48h pour une coupe à la main.

La fabrication du rhum agricole
Une fois arrivées à la distillerie, les cannes sont lavées, coupées et broyées. Le résidu obtenu, la bagasse, est utilisé en combustible pour alimenter la chaudière, ce qui permet une parfaite autonomie énergétique de la distillerie.

Le jus de canne, " vesou ", recueilli sera ensuite filtré et transféré dans des cuves de fermentation pendant 24 à 48h. On obtient le "vin de canne" qui titre entre 3° et 5° d’alcool.
Ce liquide est envoyé dans les colonnes de distillation de type continu chauffées à très haute température.

Les vapeurs se transforment en rhum blanc dont le taux d’alcool se situe entre 65 et 75°, qui est trop élevé pour être consommé tel quel. Le rhum est alors placé dans des cuves en inox où il séjournera pendant six mois.

Pendant cette période, il sera brassé et aèré. On dit que le rhum se "rassit". Après cette période, le rhum sera réduit par adjonction d’eau distillée et ramené ainsi à un taux d’alcool de 50°, 55° ou 62° afin d’être consommable.
Il est alors prêt à être mis en bouteille pour la commercialisation.

La bagasse
C’est le résidu sec de la canne lorsqu’elle a été broyée.
Elle est utilisée en combustible pour les chaudières.

Le vesou
C’est le nom du jus de canne qui sert à la distillation du rhum agricole.

La mélasse
Ce sont les résidus de la fabrication du sucre. C’est l’élément de base pour la fabrication des rhums industriels.

Différentes variétés de canne à sucre
Malavoi
Maframe
Créole Rubane
Ile Maurice
Canne "bleue".